Comment calculer un enfant à charge fiscalement ?

Enfant à charge fiscalement

En cette année Covid, comment faire le calcul pour déterminer un enfant à charge fiscalement ? Un vrai casse-tête … et ce n’est expliqué nulle part !! Heureusement, cet article en 4 étapes va peut-être pouvoir vous aider. Et si vous n’êtes pas trop sûr, n’hésitez pas à appeler le call center des impôts (02-572.57.57) ou visiter le site officiel du SPF Finances. Vous pouvez aussi trouver quelques renseignements sur le site du travail étudiant.

De toutes les façons, pour être fiscalement à charge, votre enfant doit encore faire partie de votre ménage (= être domicilié chez vous) au 1er janvier 2021. D’autre part, si vous êtes indépendant, votre enfant ne peut pas avoir été rémunéré par votre activité en 2020, et donc, faire l’objet de charges professionnelles dans votre chef.

Pour tous ces calculs, il convient de distinguer 3 types de revenus. Les revenus du travail étudiant, les revenus du travail (classique) et les rentes alimentaires perçues. En tout, la limite est fixée à 3.380€ de ressources nettes soit 7.045€ de ressources brutes. Bon, ça, c’était avant l’épisode Covid. Et franchement, ce n’est pas très clair. Donc, je vous explique tout ça.

1.
Les rentes alimentaires

C’est le plus simple, et il n’y a pas de changement par rapport aux années précédentes pour le calcul d’un enfant à charge fiscalement, à l’exception du montant exonéré qui a bien sûr été indexé.

  1. Prenez simplement les rentes alimentaires reçues, les pensions de survie accordées aux orphelins ou les rentes d’orphelins et additionnez le tout.
  2. Enlevez 3.380€ de quotité exonérée.
  3. Vous obtenez les ressources des rentes alimentaires (et assimilées).

2.
Les revenus étudiant

Attention, accrochez-vous, c’est chaud !! Le travail étudiant peut être le travail relatif à un job étudiant (travailler pour un patron en tant qu’étudiant), la formation alternée, les profits de l’étudiant-entrepreneur.

  1. La toute première étape, prenez toutes les fiches de paie relatives au travail étudiant. Normalement, c’est bien indiqué.
  2. Ensuite, vous allez les classer par trimestre: T1 (janvier – mars), T2 (avril – juin), T3 (juillet – septembre) et T4 (octobre – décembre).
  3. Vous pouvez enlever les fiches relatives au 2e trimestre, elles ne comptent pas pour le calcul. Vous pouvez aussi enlever les fiches du 3e trimestre SI elles sont relatives à certains secteurs considérés comme sensibles.
  4. Les fiches qui vous restent, vous en additionnez les montants bruts (ce qui équivaut généralement au net chez les étudiants).
  5. De ce montant, vous déduisez l’exonération pour travail étudiant de 2.820€.
  6. Vous avez en vos mains le montant des ressources du travail étudiant (attendez, ce n’est pas encore fini !!)

3.
Les revenus salariés (autre qu’étudiant)

C’est par exemple le cas si votre enfant a travaillé quelques semaines ou quelques mois après la sortie de ses études.

  1. Prenez ses fiches de paie, et trouvez les 2 montants qu’il faut utiliser: le montant brut et la retenue de cotisation spéciale pour la sécurité sociale.
  2. Du montant brut, enlevez le montant de cotisation spéciale pour la sécurité sociale.
  3. Vous obtenez les ressources des revenus salariés.

4.
Au final

Au final, on va additionner tous ces montants, et tenir compte des frais professionnels forfaitaires (sauf si vous optez pour des frais professionnels réels, il faut alors simplement les déduire).

  1. Additionnez tous les revenus
  2. Pour tenir compte des frais professionnels forfaitaires, multipliez le montant obtenu par 0,8 OU retirez 470€ si c’est plus intéressant pour vous.
  3. Le revenu finalement obtenu doit être inférieur à 3.380€ pour que votre enfant reste fiscalement à votre charge.

En quoi il est intéressant d’avoir un enfant à charge fiscalement?

Votre quotité exempté d’impôt augmente en fonction du nombre d’enfants à charge. Chaque enfant à charge fiscalement augmente votre quotité exemptée et donc, diminue votre impôt.

  • un enfant à charge, augmentez votre quotité exemptée de 1.630€,
  • deux enfants à charge, augmentez-la de 4.210€,
  • trois enfants à charge, ce sont 9.430€ à rajouter,
  • rajouter 5.820€ par enfant supplémentaire.

Et si vous voulez en savoir plus sur le calcul de l’impôt et mieux comprendre l’intérêt des enfants à charge, voici l’article ad hoc.

Bravo si vous êtes arrivés jusqu’ici !!
Je voudrais rajouter que cet article et son auteur sont là à titre informatif pour vous aider à y voir plus clair. Ni l’article, ni l’auteur ne sont responsables de la décision finale de l’administration fiscale quant à vos impôts.
En cas de doute, contactez l’administration des impôts ou un fiscaliste.
J’espère que ces informations vous auront été utiles.
Voici d’autres articles qui pourraient vous intéresser.