Aller au contenu

Les 3 erreurs des entrepreneurs débutants

Situation financière

Depuis 20 ans que j’accompagne des entrepreneurs débutants, je constate que la plus grande question que vous vous posez est de savoir comment évaluer votre situation financière.

Deux conséquences possibles. La première attitude consiste à surévaluer sa situation financière et dépenser le moindre sous qui entre, au mieux dans des investissements pour votre entreprise, au pire dans des grosses voitures etc, sous le couvert de « ce n’est pas mon argent, c’est celui de mon entreprise, pas de problème ».

La deuxième attitude est de jouer à l’écureuil, d’amasser tout sur un compte bancaire, et de rater les occasions qui se présentent pour faire les investissements nécessaires pour faire grandir l’entreprise.

La meilleure des solutions: un mixte des deux attitudes 😉

#1 – Le chiffre d’affaires = le bénéfice

C’est évidemment une erreur très courante.

Le chiffre d’affaires, c’est ce qui est facturé aux clients. C’est un chiffre qui estime les performances de votre entreprise, mais il doit être mis en lien avec …

Le bénéfice, c’est le chiffre qui reste quand toutes les charges ont été payées, quand ce chiffre est positif. Sinon, ben voilà, ça fera une perte !!

Résultat = chiffre d’affaires – charges

Les charges sont les charges nécessaires à la vie de l’entreprise: les charges opérationnelles (acheter des marchandises, des outils, de l’équipement, etc), les charges sociales (les cotisations sociales, les coûts de personnel) et les charges fiscales (les taxes et impôts)

Le chiffre d’affaires est un indicateur de la situation financière d’une entreprise, mais il doit être mis en relation avec d’autres indicateurs. A lui tout seul, il n’indique … pas grand chose !

#2 – Le chiffre d’affaires = ce qui rentre dans la caisse

OUF que NON!!

Le chiffre d’affaires, c’est ce que vous avez facturé. C’est un chiffre que vous avez écrit sur un papier. Mais si le client ne vous paie pas, l’argent ne rentre pas dans la caisse !!

Il y a un contrexemple: le commerce de détail. Si vous tenez une échoppe, chaque client qui sort de votre magasin vous aura normalement payé. A de rares exceptions près, certaines personnes paieront sur facture.

C’est pourquoi il faut bien tenir ses livres de compte et s’assurer que chaque client paie ce qu’il doit, et si possible, dans les temps. Sinon, c’est vous qui serez en difficultés, et vous pouvez avoir un super chiffre d’affaires, et vous retrouver dans une situation financière désastreuse.

#3 – Le bénéfice = ce qui reste dans la caisse pour me payer

ENCORE PIRE !!

Et c’est pourtant très trompeur.

Le bénéfice est un chiffre sur papier. On l’a vu plus haut: bénéfice = chiffre d’affaires – charges.

Mais on a aussi vu que parfois, le chiffre d’affaires était influencé par des clients que l’on a facturé, mais qui n’ont pas encore payé !! Si deux clients de 1.000€ chacun n’ont pas encore payé …

Autre piège: les achats d’investissements. Si vous acheter un véhicule utilitaire neuf à 15.000€ HTVA, vous ne pourrez en déduire que 3.000€ chaque année parce que vous devrez l’amortir sur 5 ans (15.000€ / 5 ans = 3.000€ / an). Mais votre véhicule, vous l’avez bien payé cette année !!

Au final, si on vous annonce un bénéfice de 22.000€, si on enlève les 2 clients qui n’ont pas encore payé (2.000€) et le solde du véhicule que vous avez payé mais qui n’est pas encore déduit de votre bénéfice, soit 12.000€ (15.000€ – 3.000€ = 12.000€), il reste de votre bénéfice 22.000€ – 2.000€ – 12.000€ = 8.000€ dans votre caisse !! Aïe Aïe Aïe, attention à la trésorerie !!

Conclusion

Pour évaluer une situation financière, il faut bien entendu tenir compte du chiffre d’affaires, mais aussi des charges, du bénéfice, et surtout, de la trésorerie !!

Si vos clients vous paient avec retard, et que dans le même temps, vous payez vos fournisseurs à l’avance, vous voyez directement le piège: vous devrez payer vos fournisseurs avant d’être payé par vos clients, et si vous n’avez pas les fonds de trésorerie suffisants, c’est un peu se tirer une balle dans le pied. Vous ne tiendrez pas longtemps, et ce, même si vous faites de plantureux bénéfices sur vos ventes !

Pour terminer, voici un article avec de précieux conseils pour démarrer son activité au mieux.


Voici tous ces propos en une vidéo:

Situation financière: les 3 erreurs de l’entrepreneur débutant


Comment calculer mes impôts 2022
Comment calculer mes impôts en 2022 ?

En Belgique, le calcul des impôts est particulier. Comment calculer mes impôts 2022? Bien en compren…

Situation financière
Les 3 erreurs des entrepreneurs débutants

Depuis 20 ans que j’accompagne des entrepreneurs débutants, je constate que la plus grande que…

Comment créer une asbl en Belgique 2022
Comment créer une asbl en Belgique en 7 étapes

Comment créer une asbl en Belgique 2022 ? Moi-même fondatrice et administratrice de plusieurs asbl, …

Démarches

Téléchargez votre mode d'emploi pour accomplir vos démarches sereinement