5 astuces pour gérer sa fortune d’indépendant

Fortune d'indépendant

Quand les clients paient les premières factures, waaww, on a réussi, tout est ok, on a plein de sous … sauf que … cet argent ne nous est pas vraiment destiné !

Gérer sa fortune … oui mais heu, il faudrait déjà qu’elle existe cette fortune.

Parce qu’il va falloir payer:

  • la TVA perçue sur les prestations,
  • les cotisations sociales,
  • le/la comptable,
  • les fournisseurs de marchandises,
  • le loyer, le gaz, l’électricité,
  • l’outil de travail,
  • les taxes, le précompte immobilier,
  • … et vous arrivez à la toute fin de la liste …

astuce #1 - ouvrez un compte professionnel distinct de votre compte privé

Légalement, vous devez ouvrir un compte bancaire professionnel distinct de votre compte personnel. Plus qu’une obligation légale, faites en une philosophie. Tout ce qui arrive sur le compte professionnel concerne le professionnel.

Et par conséquent, tout ce qui arrive sur votre compte privé, utilisez-le à des fins personnelles. Et là, gérez votre fortune en bon père de famille.

L’erreur la plus courante est d’aller puiser dans son compte professionnel pour payer ses courses, un petit cadeau pour sa chérie, le dernier smartphone …

Ah, au début, tout va très bien madame la marquise, il y a des sous, on en prend un peu, beaucoup, mais il en reste, donc tout va très bien … et je les ai mérités ses sous, non?

Jusqu’au moment où il faut payer la TVA (tous les 3 mois), le précompte immobilier (tous les ans), les cotisations sociales (tous les 3 mois) ou les impôts (tous les ans), les assurances …

astuce #2 - ne retirez rien de votre compte professionnel les 3 premiers mois d'activité

(ou si vous avez démarré il y a peu, faites l’exercice de ne rien retirer pour votre privé pendant 3 mois)

Vous disposerez ainsi d’une réserve qui vous permettra de pouvoir assurer les mauvais jours. Ou plus simplement, cette réserve vous permettra de pouvoir répondre à vos charges annuelles. Ce ne sera pas suffisant pour tout couvrir, mais c’est déjà un bon début. 

astuce #3 - versez-vous un revenu fixe

Examinez votre business plan et voyez ce qu’il est possible de vous octroyer par mois, ou si c’est plus facile, par semaine ou par quinzaine. Et maintenez ce montant au minimum possible au moins la première année. Il sera toujours temps de voir pour l’augmenter par la suite. Par contre, il vous sera toujours plus difficile de le diminuer! Et oui, nous sommes tous des êtres faibles devant une fortune …

astuce #4 - évitez les transferts compte privé --> compte professionnel

Au besoin, préférez payer une facture professionnelle avec votre compte privé. Vous évitez de vous créer une dette, même morale, de votre entreprise vis-à-vis de vous-même. 

C’est beaucoup plus sain en termes de gestion. 

Et les contrôleurs fiscaux n’aiment pas du tout ça. Ben oui, d’où ils viennent ces sous-là? Est-ce que par hasard, vous n’auriez pas presté quelques services sur le côté?

astuce #5 - suivez les paiements de vos clients

Si vous oubliez de payer un fournisseur, il vous le rappellera.  Mais si vous oubliez de réclamer des sous à un client, sauf dans des cas exceptionnels, ben il y a peu de chance qu’il vous le rappelle … 

Oui, c’est votre job. Bien désagréable, j’en conviens. Mais absolument indispensable si vous voulez simplement vous faire payer pour vos efforts.

Au besoin, aidez-vous d’un logiciel comptable muni de l’option de suivi de paiement. Certains logiciels proposent de lier votre compte bancaire professionnel et d’enregistrer automatiquement le paiement de vos clients. D’autres peuvent même être paramétrés pour envoyer automatiquement des rappels. Elle est pas belle la vie?

En conclusion

Voici quelques astuces assez faciles à mettre en oeuvre pour protéger vos affaires et votre trésorerie. Si vous voulez aller plus loin, pas de souci, prenez contact 😉