Le Business Plan en 4 questions essentielles

Business Plan

Le Business Plan … tout le monde en parle, mais finalement, c’est quoi ? A quoi ça sert ? A qui est-il destiné ? Comment le construire ? Que mettre dedans ? Bref, la question n’est pas si vite répondue !

Le Business plan, pour qui ?

Le Business Plan peut être rendu obligatoire pour:

  • demander un financement à la banque
  • ouvrir une SRL ou une SA
  • entrer en dialogue avec un conseiller fiscal ou comptable
  • obtenir des subsides

Tous ces organismes sont en droit de vous demander un Business Plan. 

Vous le verrez dans l’article sur les démarches pour se mettre indépendant à titre principal ou à titre complémentaire, le business plan ne fait pas partie des prérequis. Pourtant, la première personne que le Business Plan doit servir, c’est vous, le créateur de projet. Il doit vous permettre de vérifier que votre idée vous correspond, qu’elle correspond à la réalité et qu’elle est tout simplement viable.

Le Business Plan, pour quoi ?

Le Business Plan est un document finalement assez libre, qui a pour objectif de déterminer les tenants et les aboutissants de votre entreprise. Et de répondre in fine à la grande question : votre entreprise est-elle viable

C’est donc un document préparatoire qu’il vaut mieux construire le plus précisément et le plus soigneusement possible. Et même dans le cas où ce n’est pas une obligation légale.

Il permet de définir exactement ce que vous voulez et quand vous le voulez. 

Dès les premières phrases, vous devez pouvoir exprimer ce que fait votre entreprise en une seule phrase, sans hésitation. Pour être sûr.e de bien se faire comprendre, testez cette phrase auprès de vos proches, vous serez parfois surpris du choix de certains mots, de l’ambiguïté de certaines expressions ou de la mauvaise interprétation générale de votre phrase.

Les grands chapitres du Business Plan

Si le Business Plan est un document somme toute assez libre, certaines rubriques doivent néanmoins être présentes pour assurer son existence.

  • La réponse au « pourquoi » :
    • pourquoi vous avez décidé d’entreprendre, qu’est-ce qui vous guide, 
    • qui êtes-vous ? quelles sont vos compétences, quelle est votre légitimité
  • L’étude de marché :
    • les clients potentiels, leur profil et leur nombre
    • leurs habitudes d’achat en termes de gamme de prix et de fréquence
  • Le plan financier :
    • les coûts fixes, les coûts variables et le seuil de rentabilité (cf. article sur le seuil de rentabilité)
    • les frais d’installation, les frais de fabrication, le prix de vente, les amortissements, les frais de personnel
  • Un calendrier de mise en œuvre :
    • les préparatifs
    • le démarrage
    • les premiers frais
    • la trésorerie

La conclusion

Cette conclusion permet au lecteur de constater un un coup d’oeil:

  • êtes-vous crédible ?
  • êtes-vous rentable ?

En d’autres mots, va-t-il investir dans votre affaire, oui ou non.

Je vous conseille même de mettre les éléments principaux de votre conclusion en début de business plan, dans une rubrique « résumé ». Et surtout si vous négociez un financement. 

Evidemment, si vous optez pour cette structure, soyez sûr de votre coup. En quelques secondes, votre lecteur décidera s’il continue la lecture … ou pas. Et votre travail intermédiaire n’aura servi à rien.